Recherche et développement

Sortie du plastique : le SIVU s’engage !

Parce que la santé des usagers et la préservation de l’environnement constituent des préoccupations majeures pour le SIVU Bordeaux-Mérignac et ses villes membres, l’établissement s‘est engagé depuis le début de l’année 2018 dans une démarche de renforcement et de partage de connaissances techniques et scientifiques sur le sujet des conditionnements. Le conseil syndical du SIVU a ainsi voté en 2018 un budget de 200 000 euros en recherche et développement qui a permis d’anticiper les nouvelles obligations de la loi EGALIM du 30 octobre 2018 qui pose l’interdiction des conditionnements en plastique dans la restauration scolaire et universitaire, au plus tard en 2025. Cette loi acte par ailleurs l’interdiction d’autres objets en plastique comme les gobelets, assiettes ou bouteilles d’eau. Une chargée de mission spécialisée sur les politiques de santé publique a également été recrutée.

Dans ce contexte, le SIVU conduit plusieurs actions sur le plan national et local :

  • Une concertation nationale a tout d’abord été lancée sous l’égide de l’association nationale AGORES, représentant les cuisines territoriales. Débutée en septembre 2018, cette concertation s’est effectuée autour d’auditions qui ont réuni une trentaine d’acteurs spécialisés : lanceurs d’alerte, ONG spécialisées et parents d’élèves ; industriels du conditionnement et de l’agroalimentaire ; communauté scientifique ; agences nationales et ministères ; élus locaux ; juriste…Un livre blanc de préconisations a ainsi été publié en juin 2019. Son 2ème tome est attendu dans le courant du 1er semestre 2022.
  • Un groupement de commandes a vu le jour entre le SIVU, le SYREC, le SIRESCO, ainsi que les villes de Rennes, Nantes et Toulouse afin d’acquérir des solutions novatrices de contenants, couvercles, mécanisation ou matériel ergonomique.
  • De multiples expérimentations locales sont également en cours :
  • A travers son projet ECOCONDI, le SIVU teste la mise en œuvre d’un système de cuisson sous vide en bacs inox pour remplacer les poches en plastique de cuisson. En outre, si les barquettes en plastique ont d’ores-et-déjà été remplacées par des barquettes en cellulose biosourcée et biocompostables, cette solution transitoire laissera sans doute la place à des bacs inox, actuellement en cours de tests.
  • Ces expérimentations sont encadrées par des centres techniques et scientifiques comme AGROTEC et se font en partenariat avec les villes de Bordeaux et Mérignac, ainsi que certains fournisseurs et entreprises de laverie.
  •  Une veille scientifique et juridique en développant des partenariats avec le pôle de recherche bordelais :

Le SIVU Bordeaux-Mérignac a par ailleurs mis en œuvre une démarche de Recherche et de Développement au sein de l’établissement en collaboration avec l’Université de Bordeaux afin de garantir une veille sur toutes les alternatives au plastique et de garantir les exigences de santé publique et environnementale de ses pratiques. Soutenu par la Fondation Bordeaux Université, le programme RESCOSAFE a pour objectif de financer des recherches sur la restauration collective, la santé et l’alimentation durable.

Pour en savoir plus: RESCOSAFE et Risques alimentaires